conteur...

J'aime conter parce que c'est vivant. 

Vivant parce que se mettre au service d'une histoire permet au public de la vivre à son tour.

Vivant parce que la présence au service de la spontanéité nourrissent le spectacle.

Vivant parce que conter, c'est faire vivre des émotions.

Vivant parce que le conte peut réveiller les cailloux et faire parler les chaussures

Vivant parce que je continue d'apprendre et de rencontrer, pour me mettre en danger et progresser.

Et puis transmettre, pour qu'à votre tour vous puissiez vous exprimer, imaginer,  et exister...